Cyprès - légende

La légende conte:  Un jeune enfant Cyparissus  s'occupait d'un cerf aux cornes d'or et au cou orné de colliers de pierres précieuses. Cyparissus adorait cette bête. Malheureusement, un jour, par accident il la blessa avec un javelot et le cerf mourut de cette blessure. Cyparissus fut inconsolable et demanda aux dieux de le faire mourir aussi. Devant leur refus il supplia de verser des larmes éternelles. Le cyprès devint le symbole de la douleur et du souvenir et prit place dans les cimetières.

Platon croyait que le bois du cyprès était plus durable que le bronze ce qui en faisait un symbole d'éternité. 

Chez les Perses, il était l'arbre primitif du paradis iranien, l'image même d'Ormuzd et à ce titre, était planté devant tous les temples et tous les palais, chez les Grecs plusieurs bois de cyprès avaient gardé un caractère sacré. Ces croyances ont beaucoup contribué à répandre cet arbre en France. En Provence où le cyprès fait partie du paysage, les propriétaires des mas plantaient deux cyprès à l'entrée de la propriété. Ces cyprès étaient destinés en plus de la marque d'entrée dans la propriété à devenir les futures poutres maîtresses du toit du mas quand viendrait le temps de refaire la toiture.