L'amandier s'acclimate très bien aux régions méridionales et aux climats chauds et doux, il craint les hivers rigoureux et les gelées. Il s'adapte aux sols calcaires et on le découvre, parfois, sur les pentes des collines de Provence. Arbre, ou arbuste(selon le terrain) d'une hauteur maximum de 1O mètres à l'état sauvage,ses branches sont épineuses, ses feuilles sont alternes et simples de 1O à 12 cm de long pointues au bout et dentées sur le bord. Ses fleurs sont souvent groupées par 2 elles sont presque sans pédoncule, assez larges blanches ou rosées. Elles apparaissent  en février, mars.Ses fruits, les amandes, sont verdâtres, drupacés,avec une enveloppe veloutée.En septembre les amandes perdront leur enveloppe verte pour offrir une coque solide et brune qu'il faudra casser pour trouver le coeur d'amande savoureux. Le tronc de l'amandier  est robuste et tortueux, ses rameaux sont garnis de petites écailles de couleur brun rouge .L'amandier qui à une longévité de 5O à 80 ans est cultivé  pour ses fruits utilisés en cosmotologie pour la fabrication de l'huile d'amande douce, en patisserie pour la fameuse pâte d'amande et divers gâteaux mais aussi grillés en cuisine.